10 merveilles architecturales de l’antiquité à visiter absolument

Les grandes civilisations qui se sont succédé au fil des siècles ont légué à l’humanité de nombreux patrimoines au rang desquels l’architecture ? Les hommes ont su exploiter avec une ingéniosité incroyable les ressources naturelles pour concevoir et construire des édifices qui laissent encore songeurs même les archéologues les plus avertis.

Voici une sélection de 10 merveilles architecturales de l’Antiquité pour vous aider à affiner vos choix des lieux splendides à visiter absolument cette année.

Shwezigon, Birmanie

Située sur la colline de Singuttata, la pagode Shwezigon se présente comme le tout premier centre religieux de la Birmanie. Édifié en l’an 1084, ce lieu est le reflet même de l’architecture birmane qui se caractérise par la forme de cloche sur la partie supérieure très effilée. Ce monument est comme tant d’autres, le lieu par excellence d’expression du bouddhisme. À cet effet, il se raconte qu’il contiendrait des reliques de quatre anciens bouddhas.

Temple d’Angkor Vat, Cambodge

Angkor_Wat

C’est le plus grand temple du complexe d’Angkor au Cambodge. Élevé au XIIe siècle par Suryavarman II, il est l’expression même du génie architectural khmer. Cette ville-temple se compose de pyramides s’élevant à 65 m de hauteur, chacune ornée de tours d’angle en forme de lotus et de galeries, décorées de sculptures en relief, ainsi que de nombreuses figurines divines. Initialement voué au culte hindou, ce temple est peu à peu devenu bouddhiste.

Petra, Jordanie

Petra est l’un des sites archéologiques les plus célèbres au monde. Située dans le royaume d’Edom entre la Mer Morte et le golfe d’Aqaba, cette beauté nabatéenne de la cité antique d’Arabie fut redécouverte en 1812 par l’explorateur suisse Johann Burckhardt. C’est une forteresse inexpugnable, remarquable pour son étrange beauté naturelle et la splendeur de ses monuments. Elle est le résultat d’un mélange savamment pensé entre les traditions architecturales orientales et l’architecture hellénistique.

Grande Muraille, Chine

grande-muraille-de-chine

Construite vers 220 av. J.-C., la Grande Muraille est sans contexte la plus longue et impressionnante construction humaine au monde. Longue de 6700 km, elle a une hauteur qui oscille entre 3 et 8 m et une largeur se situant entre 4,6 et 9,1 m. Cet édifice dont plus de 300 000 hommes auraient pris part à sa construction était un moyen de défense contre la menace des nomades. Une précaution qui s’est avérée inutile moins d’un siècle plus tard.

Tanah Lot, Bali

C’est un temple hindou construit au 16e siècle et qui rendait un hommage aux esprits de la mer. Édifice religieux important, ce temple, selon les croyances populaires locales, abriterait des serpents marins venimeux et qui seraient considérés comme les gardiens de ce lieu sacré.

Pyramide de Khéops, Égypte

kheops

Elle est sans contexte l’une des merveilles architecturales qui méritent un détour lors d’un voyage en Égypte. Située à Gizeh, cette sublime architecture aurait été l’œuvre d’un architecte égyptien de la III dynastie de l’Égypte antique. Constituée de 2,3 millions de blocs de calcaires pour un poids moyen de 2 t chacun, cette merveille du monde, haute d’environ 146 m sur une base carrée de 232 m, constitue le témoin vivant de l’apogée des architectes égyptiens en matière d’édifices monumentaux.

Chichén Itza, Mexique

chichen-itza-mexique

C’est l’un des sites archéologiques les plus importants et les plus fréquentés du Mexique. Principal centre du Yucatan, il est situé à 30 km au sud-ouest de Valladolid au Mexique. Ce temple se présente sous forme de pyramides à paliers, accessible à partir d’escaliers. On y trouve de nombreuses chambres voutées avec des murs recouverts de figures sculptées, d’hiéroglyphes et de peintures savamment colorées.

Colisée, Italie

colisee-italie

Le Colisée est un amphithéâtre elliptique qui se trouve dans le centre-ville de Rome. Cette appellation est due aux dimensions gigantesques et de son voisinage avec la statue du colosse de Néron. Débuté entre l’an 70 et 72 apr. J.-C., il est le symbole même de l’ingénierie architecturale romaine.

Toutes ces architectures de l’antiquité ont un point commun : elles font encore l’objet d’études depuis plus d’un siècle, preuve qu’elles ont encore à nous apprendre sur leur mode de construction.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>